Alice Desquilbet

Doctorante THALIM sous la direction de Xavier Garnier

Thèse : « La poétique de la complémentation dans les textes de Sony Labou Tansi après 1980, une écopoétique ? »

Directeur(s) de thèse : Xavier Garnier

À partir des années 1980, les oeuvres de Sony Labou Tansi dénoncent l’exploitation effrénée des ressources en Afrique en opposant des cataclysmes naturels aux tractations financières de ploutocrates grotesques. Les romans, pièces de théâtre, poèmes et essais de l’écrivain congolais se donnent comme autant de prophéties qui révèlent et mettent en procès un monde miné par les prédations extractivistes, les magouilles financières et le gâchis de la « macdonaldisation » universelle. C’est en particulier par un travail poétique sur la complémentation nominale que Sony s’emploie à désenchanter les formules de la « sorcellerie capitaliste » . Cette forme grammaticale lui permet d’une part de déjouer le discours néocolonial et lui offre d’autre part un lieu syntaxique propice aux négociations avec la terre. Enfin, elle favorise la reconcrétisation des métaphores – ce qu’on a désigné comme des « métaphores vibrantes » – que l’écrivain forge pour rendre compte de « la dimension magique » de la réalité. Sony Labou Tansi invente ainsi un nouveau style d’écriture, que l’on pourrait qualifier d’écopoétique.

Abstract
From the 1980s on, Sony Labou Tansi started denouncing the unbridled exploitation of Africa’s natural resources in his literary works by opposing natural cataclysms to the financial transactions of grotesque plutocrats. This Congolese writer’s novels, plays, poems and essays are as so many prophesies that expose and question a world that is undermined by extractive predations, financial scheming and all the waste that is caused by universal “macdonaldisation”. It is particularly through his poetic work on nominal complementation that Sony seeks to disenchant the formulas of “capitalist witchcraft”. This grammatical form allows him to deconstruct neo-colonial discourse while offering him a syntactic place that favours arrangements with the earth. Finally, it also favours the new realisation of metaphors – what we call “vibrant metaphors” – that the writer crafts to emphasise the “magical dimension” of reality. Thus, we could say that Sony Labou Tansi invented a new writing style that we could describe as ecopoetic.

PUBLICATIONS
- « La Hernie au sein du système extractiviste mondial :
proposition d’analyse syntaxique », Chantier « # 5 | Machin la Hernie : théâtre monstre », coord. Jean-Christophe Goddard et Julie Peghini, Thaêtre [en ligne], décembre 2020. URL : https://www.thaetre.com/2020/12/08/la-hernie-au-sein-du-systeme-extractiviste-mondial/
- « Les métaphores écopoétiques en de dans l’invention des désirades de Daniel Maximin », Langues & usages, Plateforme Algérienne des Revues Scientifique (ASJP), décembre 2020.
- « L’écriture de Sony Labou Tansi, un observatoire de la catastrophe mondiale », Littératures francophones et mondialisation, Actes du Colloque de l’Université Jean Monnet Saint-Étienne (juin 2018), coord. Yves Clavaron et Yvan Daniel, Bécherel, éd. Les Perséides, 2019. URL : http://lesperseides.fr/litteratures-francophones-et-mondialisation/
- « Les amants shakespeariens à Soweto et Gorée, ressusciter Shakespeare avec Sony Labou Tansi », Shakespeare en devenir [En ligne], n° 14 - 2019, I. Adaptations théâtrales, URL : https://shakespeare.edel.univ-poitiers.fr:443/shakespeare/index.php?id=1736
- « La révolte balbutiante contre l’homme-monstre dans la pièce Monologue d’or et noces d’argent de Sony Labou Tansi », dans Les Rébellions francophones, Actes du Colloque de l’Université de Haute-Alsace (avril 2018), coord. Frédérique Toudoire-Surlapierre et Ethmane Sall, Éditions Orizons, 2019.
- « La poétique de l’anthropocène, un « présent sans avenir » dans Les Sept Solitudes de Sony Labou Tansi », Revue Traits-d’Union « Le(s) Présent(s) », n° 9, Presse Sorbonne Nouvelle, 2019, pp.17-23, URL : http://www.revuetraitsdunion.org/wp-content/uploads/TU-Alice-Desquilbet_La-poétique-de-lanthopocène-p.17-23.pdf

PUBLICATIONS EN PRÉPARATION
- Introduction à quatre pièces de théâtre de Sony Labou Tansi dans la publication génétique du théâtre complet de Sony Labou Tansi aux éditions du CNRS, en collaboration avec l’équipe Sony de l’ITEM/CNRS.
- « Le peuple antillais chez Raphaël Confiant : constitution d’un ’’nous’’ créole ? », Dossier « Les Vies de Raphaël Confiant ou les multiples facettes de l’œuvre d’un écrivain », coord. Jean Bessière et Laura Carvigan-Cassin, Archipélies, n°11, décembre 2021
- « #CornicheHasFallen. L’envers du décor de la coopération sino-congolaise contemporaine », Dossier « dossier Chinafrique » (Actes de la JE de l’APELA (Association pour l’étude des littératures africaines, 13 novembre 2020 [en ligne]), coord. Ninon Chavoz, Pierre Leroux, Florence Paravy, Etudes littéraires africaines, n° 52, décembre 2021.
- « Le moustique, un animal-milieu » (titre provisoire), Article co-écrit avec Ninon Chavoz et Xavier Garnier, Dossier « Animal et animalité. Stratégies et modes de représentation dans les littératures d’expression française », coord. Sara Buekens (Université de Gand) et Julien Defraeye (University of Waterloo), éd. Classiques Garnier, 2021.
- « Manstina sur Scène 2019 : Quand la rue politise le festival. l’exemple des mises en scène de Hamlet de Shakespeare par David Bobée et de Au cœur des hommes, un hommage à Savorgnan de Brazza par John Ottavi », Article co-écrit avec Julie Peghini, Dossier « Théâtre et parole politique dans l’espace public », coord. Elara Bertho, Aurore Desgranges et Maëline Le Lay, Cahiers de Littérature Orale, 2021.
- « Enjeux éthiques de l’écopoétique », Article collectif avec Ninon Chavoz, Alice Desquilbet, Kevin Even, Charlotte Laure et Marie Vigy, dossier « Ecopoétique transculturelle » du collectif ZoneZadir, Littérature, 2021.
- « Faire entendre la voix de la terre pour parler aux hommes, élaboration d’une écopoétique sonore chez Sony Labou Tansi », Actes du Colloque « Oralité et mondialité : la langue dans la littérature française et francophone » (Université des Antilles, Guadeloupe, février 2019), Honoré Champion, 2021.
- « Les ravages sadiens de ’’ma hernie’’ dans Machin la Hernie de Sony Labou Tansi », Actes du Colloque « Sadafricain. Sade au miroir des littératures africaines francophones : Érotisme, violence et obscénité » (Sorbonne Université, 23-25 janvier 2020), coord. Jean-Christophe Abramovici, Romuald Fonkoua et Céline Gahungu, Fabula, 2021.
- « L’Afrique au rebut : compostage littéraire par Sony Labou Tansi, poète dans l’humus », Actes du Colloque « Au-delà du déchet. Littérature et sciences sociales en dialogue », (Université de Tours, 19-20-21 novembre 2019), coord. Claudia Cirelli, Bénédicte Florin et Lucie Taïeb, Presses Universitaires de Rennes, 2021.
- « D’une Kimpa Vita à l’autre. Lectures croisées de la ’’Jeanne d’Arc du Congo’’ dans les pièces de Bernard Dadié et Sony Labou Tansi », avec Charlotte Laure, Actes du Colloque International et interdisciplinaire « Africana. Figures de femmes et formes de pouvoir » (Université de Lausanne, 4-6 mai 2020 – annulé), Classiques Garnier, 2021-2022.
- « Les cataclysmes des lois du marché. Profits et prophéties cosmocidaires chez Sony Labou Tansi », Actes du Colloque international Écocritique(s) et catastrophes naturelles. Sciences humaines et sciences naturelles : regards croisés (XXe-XXIe siècles) (Université Clermont Auvergne, 26-27 novembre 2020 – annulé), coord. Chloé Chaudet, Anne Garrait-Bourrier, Lila Lamrous et Gaëlle Loisel, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2021.

RECENSIONS
- pour Continents Manuscrits, recension de : « Les enjeux de la mémoire dans le littérature et les arts contemporains de la République démocratique du Congo », dir. Éloïse Brezault, Francofonia, n°76, Primavera 2019, Olschki Editore, 2019. https://journals.openedition.org/coma/5217
- pour La Société des africanistes du Quai Branly, recension de : Céline Gahungu, Sony Labou Tansi. Naissance d’un écrivain, Paris, CNRS Editions, « Planète libre », 2019, 288 p. https://journals.openedition.org/africanistes/7938
- pour l’APELA, recension de : Kangulumba Munzenza (Willy), Une esthétique dans le cri. Esthétique de la violence et violence de l’écriture dans le roman congolais de la fin du XXè siècle., L’Harmattan, 2017.
- pour ConTEXTE, « Défense et illustration de la spiritualité comme esthétique littéraire. Le cas des littératures africaines », recension de : Halen Pierre et Paravy Florence (dir.), Littératures africaines et spiritualité, Presses universitaires de Bordeaux, 2016, In : COnTEXTES [En ligne], Notes de lecture, mis en ligne le 19 novembre 2018, consulté le 07 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/contextes/6739
- pour Fabula, « L’Intraitable concrétude de l’imaginaire d’Édouard Glissant », recension de : Édouard Glissant et François Noudelmann, L’Entretien du monde, Éditions des Presses Universitaires de Vincennes, 2018, In : Acta fabula [En ligne], vol. 19, n° 10, Notes de lecture, Novembre 2018, URL : http://www.fabula.org/revue/document11805.php, page consultée le 08 décembre 2018.

COMMUNICATIONS
- « #CornicheHasFallen. L’envers du décor de la coopération sino-congolaise contemporaine », JE de l’APELA (Association pour l’étude des littératures africaines), 13 novembre 2020 [en ligne], coord. Ninon Chavoz, Pierre Leroux, Florence Paravy.
- « Les ravages sadiens de “ma hernie” dans Machin la Hernie de Sony Labou Tansi », Colloque « Sadafricain. Sade au miroir des littératures africaines francophones : Érotisme, violence et obscénité » (Sorbonne Université, 23-25 janvier 2020)
- « L’Afrique au rebut : compostage littéraire par Sony Labou Tansi, poète dans l’humus », Colloque « Au-delà du déchet ». Littérature et sciences sociales en dialogue (Université de Tours, 19-20-21 novembre 2019)
- « Jean-Luc Raharimanana : Madagascar 1947, reconstituer l’archive manquante », Colloque APELA « Archives matérielles, traces mémorielles & littératures des Afriques » (Association Pour l’Étude des Littératures Africaines, Aix-Marseille, septembre 2019)
- « L’impact du ’’Terrier’’ de Kafka à l’heure de l’anthropocène », Panel collectif proposé par Elara Bertho, Ninon Chavoz, Alice Desquilbet, Kevin Even et Xavier Garnier, JE « Vivre, re-vivre, survivre. Expériences des lieux et traumas, quelles zones à dire ? » (collectif ZoneZadir, Montpellier, juillet 2019)
- « Sony Labou Tansi et le motif du trou, du symbole de l’histoire coloniale à la métaphore extractiviste », JE doctorale « Roman francophone et histoire. Renouvellement des formes d’écriture littéraire de l’événement historique" (Université de Strasbourg, 23 mars 2019)
- « Le bruissement de la langue de Sony Labou Tansi. Enjeu écopoétique en littérature francophone », présentation de la thèse lors de la Journée doctorale de l’ED 120 (Université Paris III-Sorbonne Nouvelle, 22 mars 2019)
- « Faire entendre la voix de la terre pour parler aux hommes, élaboration d’une écopoétique sonore chez Sony Labou Tansi », Colloque « Oralité et mondialité : la langue dans la littérature française et francophone » (Université des Antilles, Guadeloupe, février 2019)
- « Défendre une zone contre l’effondrement des prospections minières. Lecture de Kossi Éfoui et Sinzo Aanza », JE interdisciplinaire « Espace(s) & Conflit(s) » (doctorants de l’équipe TELEM, Bordeaux-Montaigne, octobre 2018)
- « Habiter un lieu en faisant le choix de « la co-existence », Construction d’un espace du prochain chez Sony Labou Tansi », JE « Habiter les lieux » (collectif ZoneZadir, Tertre, juillet 2018)
- « L’écriture de Sony Labou Tansi, un observatoire de la catastrophe mondiale » Colloque « Francophonie et mondialisation » (Université Jean Monnet Saint-Étienne, juin 2018)
- « La poétique de l’anthropocène, un ’’présent sans avenir’’ dans Les Sept Solitudes de Sony Labou Tansi », JE de jeunes chercheurs (Revue Traits-d’Union, Paris III – Sorbonne Nouvelle, avril 2018)
- « La révolte balbutiante contre l’homme-monstre dans la pièce de théâtre Monologue d’or et noces d’argent de Sony Labou Tansi » Colloque « Rébellion théorique et renouvellements stratégiques des littératures francophones » (Université de Haute-Alsace Mulhouse, avril 2018)
- « Lutter contre la disparition de l’humain. Articulation des réflexions de Sony Labou Tansi et de Michel Foucault », JE de jeunes chercheurs « Poétiques du texte francophone : nouvelles approches » (Paris IV – Sorbonne, octobre 2017).

COMMUNICATIONS À VENIR
- « La ’’grève érotique’’ de la ’’femme de bronze’’ dans Les Sept Solitudes de Lorsa Lopez de Sony Labou Tansi, un moyen d’action politique écoféministe ? », Atelier de recherche du GLAM « Genres : Littérature, Arts, Médias » (Université Paris III-Sorbonne Nouvelle, 5 février 2021)
Lecture de l’allégorie politique chez Frédéric Jameson, avec le Collectif Penser d’ailleurs, (Université Paris III-Sorbonne Nouvelle, 2 avril 2021, https://ailleurs.hypotheses.org)
- « L’irréfragable mémoire des mornes : récits écopoétiques de l’esclavage », Colloque « Littératures francophones des Caraïbes : entre mémoire de l’esclavage et mondialisation de la culture » (Université de La Rochelle, 5-7 mai 2021)
- « Sony Labou Tansi : de l’apocalypse politique au cosmocide écologique », Colloque international « ’’Retours à l’Apocalypse’’. Héritage et hypertextualité dans les Mondes romans du Moyen Âge à nos jours », coord. Michele Carini, Pénélope Cartelet, Javier Jurado, Elsa Kammerer et Luís Sobreira, (Université de Lille, 19-21 mai 2021).
- « Camouflages », Panel collectif proposé par Alice Desquilbet, Kevin Even, Rym Khene et Xavier Garnier, JE « Défendre les lieux menacés » (collectif ZoneZadir, Nîmes, juillet 2021)

• Programmes de recherche

Programmes subventionnés

  • Pour une écopoétique postcoloniale

    Projet innovant Sorbonne Nouvelle (janvier 2018-décembre 2019)
    Le projet « pour une écopoétique postcoloniale » propose d’étudier la participation de la littérature, de l’art et de la poésie dans les (...)


Actualités