DADA DATA : Comment documenter la production surréaliste ?

Organisateurs : Antoine Poisson, Richard Walter, Constance Krebs (Atelier Breton)

L’unité mixte de recherche THALIM contribue à écrire, à partir des arts et des littératures, une histoire plurielle
et transnationale de la modernité, en particulier dans les domaines des avant‐gardes, des études
postcoloniales et de genre, des humanités numériques. L’association Atelier André Breton a pour objet de
promouvoir l’oeuvre d’André Breton et en particulier de constituer une banque de données, sur tous supports,
aux fins de permettre l’accès au plus grand nombre et notamment aux universitaires et aux chercheurs du
fonds constitué par André Breton. Ces deux structures ont eu envie de partager leur expérience sur la
documentation et l’édition du surréalisme à travers un séminaire méthodologique commun.
Mouvement international, politique, artistique, littéraire ‐ multimédia avant l’heure ‐, collectif, le surréalisme
a été exprimé par le biais de revues, de tracts et de publications collectives. De nombreux auteurs, artistes
ou passants ont participé aux manifestations publiques du mouvement (expositions, meetings, publications,
etc.). Des groupes se sont constitués à travers le monde, chacun avec un mode d’organisation qui lui était
propre. Autant de traits distinctifs qui déterminent le surréalisme, qui conditionnent même la méthode
d’archivage et d’édition des traces que le surréalisme a laissées.
Comment alors documenter la production du mouvement surréaliste ? Quelle place accorder aux tracts, aux
déclarations collectives, aux revues, aux jeux, aux objets, aux bouts de papiers, aux dessins ? Ce furent des
outils essentiels pour la fabrication et la diffusion des idées et des créations surréalistes mais leur
documentation et leur édition posent des problèmes spécifiques.
Ce séminaire méthodologique proposera l’utilisation de ressources documentaires traditionnelles et
numériques afin de documenter et d’éditer le surréalisme. Interdisciplinaire, ce séminaire méthodologique
fera dialoguer les chercheurs, les conservateurs et les ingénieurs à partir de cas concrets. Il visera au partage
des méthodes et des métadonnées pour appréhender au plus près une production surréaliste.
Chaque séance sera organisée autour d’un type d’objet (livre, manuscrit, tableau, périodique…). Un cas
d’étude sera proposé au début de la séance, avec présentation du corpus, du contexte, les difficultés
rencontrées et les solutions envisagées ou mises en place. Ensuite une discussion générale autour du type de
document abordé devra permettre d’aboutir à une conclusion collective pour la réalisation d’un vademecum
« comment documenter la production surréaliste à l’heure des humanités numériques », qui tiendra
compte des publics susceptibles de s’intéresser à ce type d’édition numérique (chercheur, enseignant,
étudiant, lycéen, amateur, curieux) et de l’usage que ceux‐ci pourront faire des archives.
Le cas d’usage sera présenté par un(e) intervenant(e) et la discussion par un(e) des organisateurs/trices du
séminaire. La première séance sera consacrée à la présentation du site André Breton et aux problématiques
qui seront abordées au fil de ce séminaire. La dernière séance proposera une synthèse des différentes
découvertes et acquis abordés lors des séances de l’année.
Les séances auront lieu un des premiers jeudis ouvrés de chaque mois à la Maison de la recherche de la
Sorbonne nouvelle, rue des Irlandais, de 17h à 19h :
5 octobre, 16 novembre, 7 décembre 2023, 11 janvier, 8 février, 7 mars, 4 avril, 16 mai, 6 juin 2024
Le programme des séances sera diffusé au fur et à mesure. Le séminaire méthodologique sera tenu en
présentiel, un accès en visioconférence sera proposé uniquement pour écouter les débats.

Séances du séminaire

Séance(s) passée(s)

  • Les archives Breton en ligne

    Nous y entendrons Constance Krebs de l’association Atelier André Breton nous présenter son expérience avec les archives Breton en ligne :

    L’intégralité des archives André Breton, ou quasi, est visible en fac-similé sur le site www.andrebreton.fr. Ce site en constant développement est FAIR (Findable, Accessible, Interoperable, Reusable), autrement dit : ouvert. Les visiteurs sont, par ailleurs, invités à proposer des compléments d’informations, des images, des commentaires et à y ouvrir des débats. Cette séance d’introduction au séminaire DADA DATAS exposera le site André Breton à votre sagacité. Elle invitera à s’interroger sur le mode d’édition de ces archives, ses limites et ses possibles développements.

    Salle du conseil
    Maison de la recherche de la Sorbonne nouvelle, 4 rue des Irlandais, 75005 Paris.

Actualités