Zones

Organisateurs : Emeline Baudet , Elara Bertho, Ninon Chavoz, Xavier Garnier, Myriam Suchet, collectif ZoneZadir, ALice Lefilleul, Mélanie Bourlet, Marie Lorin, Enno Devillers-Pena

Le terme zone, actuellement sollicité dans de multiples contextes, est au carrefour de nombreuses préoccupations de notre époque sur les interactions entre l’institution et les expérimentations informelles de l’espace et des territoires. Des ZAC (Zones à Construire) aux ZAD (Zones à Aménagement Différé revisitées en Zones à Défendre) on pourrait décliner une multiplicité de sigles renvoyant à des espaces où s’entrecroisent des expériences hétérogènes qui engagent l’avenir. Entre le territoire bien quadrillé et le désert ouvert à toutes les aventures, la zone apparaît comme un espace incertain, en attente de décisions, propice aux habitats précaires, aux rencontres improbables et aux germinations de résistances. C’est ce potentiel projectif de la zone, cette façon de nouer à une portion d’espace une délibération sur l’avenir, que nous voudrions explorer dans ce séminaire.

https://zonezadir.hypotheses.org/se...

Séances du séminaire

À venir

Séance(s) passée(s)

  • Stalker/ Tarkovski (projection et table ronde : Enno Devillers-Peña et Bertrand Guest)
  • François Paré, « Zones grises : cartographie de l’indécidable » (Rép. Alice Lefilleul)
  • La littérature comme zone à défendre - rencontre avec Hélène Merlin-Kajman
  • Qu’est-ce qu’une zone ?

    Cette séance reviendra sur le caractère inédit et omniprésent de la notion de zone dans le vocabulaire contemporain. Il s’agira de le considérer comme le symptôme d’une profonde transformation de notre conception de l’espace et d’en évaluer le potentiel théorique face à l’urgence écologique, notamment pour les Nouveaux Matérialismes et les Humanités environnementales. Plus précisément, cette séance s’interrogera sur la portée épistémologique de la catégorie de zone dans le cadre du projet de « planétarité » de Spivak. Cette dernière, en effet, propose de substituer le paradigme de la planète à celui du globe, jugé universalisant et abstrait. Il est vrai que le concept de planétarité participe à fonder une éthique dans un principe d’altérité radicale qui embrasse aussi bien les autres cultures que le monde non-humain. Cependant, il lui manquerait un principe d’hétérogénéité qui puisse reconnaître « les régions existentielles » de la planète. Il s’agira alors de se demander si la catégorie de zone peut servir à saisir les régions planétaires sans les réduire pour autant ou les délimiter par la nation, la langue, la culture, ou, encore, la race et le genre. Autrement dit, quelle est la valeur du concept de zone, par rapport à d’autres concepts spatiaux (territoire, domaine, région, aire, empire, etc.), pour cartographier la planète ?

    Textes discutés :

    Etelain, Jeanne. (2017). Qu’est-ce qu’une zone ?, Les Temps Modernes, 113-135.

    Spivak, Gayatri Chakravorty. (2003). “Planetarity” In : Death of a Discipline. Columbia University Press.

    Spivak, Gayatri Chakravorty. (2012). “Reimagine the planet” [1997, 1999] In : An aesthetic education in the era of globalization. Cambridge, MA : Harvard University Press.

    Censier, salle 430
    13 rue de Santeuil, 75005 Paris

Actualités