Séminaire doctoral UDPN 2015/2016 2015/2016

Organisateur : Michel Bernard

Encouragée à l’échelle mondiale par les acteurs institutionnels et politiques, permise par ce qu’on appelle trop volontiers une « révolution » numérique et par la mutation des supports qui lui est associée, une numérisation du patrimoine et des contenus culturels est en cours. Bibliothèques, musées, éditeurs, producteurs s’appliquent à proposer des versions numériques de leurs œuvres et contenus, consultables désormais sur des appareils électroniques.
Face à cette numérisation massive et volontariste, le réseau UDPN se propose d’examiner les évolutions qu’elle engendre dans les pratiques et les représentations. La première année de ce séminaire doctoral sera l’occasion de s’interroger, dans le contexte actuel de numérisation des contenus culturels, sur les anciens et nouveaux utilisateurs, sur leurs pratiques et les conséquences de celles-ci. En abordant différents domaines traditionnels du patrimoine (littérature, musique, pédagogie, audiovisuel, art), il s’agira de mettre en question l’évolution – et sans doute observer la remise en cause - des notions de patrimoine, d’usage, de valeur, d’archive voire de numérisation.

Cette étude se développe selon trois axes principaux : les acteurs, les moyens et les conséquences, en se proposant ainsi d’aborder des questionnements aussi divers que féconds.
Suite

http://www.udpn.fr/spip.php?article94

Séances du séminaire

Séance(s) passée(s)

  • Séance 4 : La numérisation face aux arts du geste
  • Numériser le littéraire
  • Séance 3 : Usages pédagogiques et didactiques des archives numérisées : le cas d’Emile Zola
  • Séance 2 : Approches archéologiques des archives audiovisuelles
  • Séance 1 : Musiques, transformations des rapports culturels à la musique, de l’évolution des patrimoines aux pratiques d’écoute

    coordonnée par Joelle Le Marec, professeure en sciences de l’information et de la communication (CELSA-Sorbonne) en partenariat avec CERILAC

    Présentation

    Au cours de cette séance, nous aborderons différentes pratiques liées à la possibilité de collectionner la musique dans des contextes précis (privés, marchands, institutionnels), de la questionner en tant que phénomène culturel et patrimonial, et de la pratiquer de multiples façons (savoirs musicaux, médiations de la musique, pratiques d’écoute en mobilité, etc.)
    Nous traiterons de l’évolution des pratiques d’écoute de la musique liée à la numérisation. Nous discuterons également de certaines transformations muséales, de la mobilisation et de l’exposition des savoirs musicaux (ethnographiques, historiques, organologiques).
    programme

    Université Paris Diderot, Grands Moulins. Aile C, 7ème étage, Salle 789C
    5 rue Thomas Mann, 75013 Paris,

Actualités