Écrire et créer avec les villes en mouvement. Approches postcoloniales Séminaire 2013-2014

Organisateurs : Aline Bergé-Joonekindt, Xavier Garnier, Myriam Suchet, Laetitia Zecchini

Séminaire organisé par Aline Bergé, Xavier Garnier, Marc Kober, Myriam Suchet et Laetitia Zecchini

Organisé par « Écritures de la modernité, ARIAS, Centre d’Études Québécoises » (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3/CNRS) et le Centre d’Étude des Nouveaux Espaces Littéraires (CENEL/Pléiade / Université Paris 13).

Les théories postcoloniales, et plus largement les travaux sur les dynamiques culturelles minoritaires, voient dans l’extension de grandes métropoles à l’échelle mondiale l’ouverture d’un espace propice à une création littéraire et artistique résistante aux enjeux de domination symbolique.

À partir d’une lecture collective de textes théoriques et littéraires, et d’une mise en discussion de notions-clés comme celles de situation (Sartre, Balandier, Debord), de scape (Après le colonialisme) et de « géographie de la colère » chez Arjun Appadurai, nous proposons d’interroger des cas précis d’usages de l’espace urbain dans des moments de cristallisations récentes de mouvements sociaux (Paris, Montréal, Dakar, Delhi, etc.) qui ont donné lieu à des processus créatifs encore à étudier.

Musée du Quai Branly, salle de cours n°2 (sous-sol).

Entrée libre