Camus et l’Allemagne Chapitre d’ouvrage - 2017

Jeanyves Guérin

Jeanyves Guérin, « Camus et l’Allemagne  », in Philippe Daros (ed.), Cartographie d’une amitié. Pour Stéphane Michaud., 2017, pp. 189-205. ISBN 978-2-87854-914-0

Résumé

Son père est mort à la bataille de la Marne. Lui-même a fait deux courts séjours en Allemagne et n’en connaît pas la langue. Ses lectures le conduisent vers d’autres cultures. Un seul auteur, Nietzsche, figure parmi ses références majeures. Il a participé à la Résistance, mais il s’est interdit toute germanophobie. C’est à ce qu’il appelle l’idéologie allemande, non au peuple allemand qu’il impute le régime nazi et ses crimes. Il a même intitulé "Lettres à un ami allemand" l’ouvrage où il justifie la résistance. Devenu éditorialiste du journal "Combat", il préconise, dès la fin de la guerre, la réintégration d’une Allemagne "pacifiée" dans la maison commune européenne. Ni fascination, ni répulsion au bout du compte.

Voir la notice complète sur HAL