Belle du Seigneur d’Albert Cohen. Nouvelles approches. (Colloque du cinquantenaire) Colloque

Organisateurs : Alain Schaffner, et l'Atelier Cohen

Le 25 mai à Maison de la Recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle, salle du Conseil, 4, rue des Irlandais - 75005 Paris
et le 26 mai au Centre Censier, salle Las Vergnas ,13 rue Santeuil, 75005 Paris.

On a souvent souligné le caractère anachronique de l’œuvre majeure d’Albert Cohen, ouvrage lyrique et foisonnant, publié en 1968, aussitôt primé par l’Académie française puis érigé au rang de classique par sa publication dans la Pléiade en 1986. Pourtant, de tous les romans publiés à la fin des années 60, peu ont aussi bien surmonté l’épreuve du temps. On trouve encore des piles de Belle du Seigneur dans les librairies, et le livre s’arrache, paraît-il, pour la saint Valentin, ce qui peut paraître surprenant étant donné la vision de l’amour très noire qui y est présentée. Réécriture moderne de Tristan et Iseut, peinture de l’Europe à la veille de la Seconde Guerre mondiale, réflexion sur les enjeux et la portée de l’humanisme, épopée du peuple juif, roman polyphonique, bien des lectures ont déjà été proposées. En 1998, les Cahiers Albert Cohen avaient d’ailleurs consacré un numéro spécial aux lectures de ce roman-somme. Vingt ans après, puisque le succès du roman ne se dément pas malgré sa taille démesurée (près de 1000 pages), il importe d’y revenir avec les instruments de la critique d’aujourd’hui. Il est donc proposé de lire Belle du Seigneur par exemple à la lumière des études de genre, des réflexions sur la tension narrative, des analyses quantitatives, de la géocritique, des humanités médicales et numériques, de la poétique des valeurs, des théories de la lecture ou des études postcoloniales. Des approches plus classiques ont été retenues à condition qu’elles apportent, d’une manière ou d’une autre, un renouvellement de perspective.

PROGRAMME

Vendredi 25 mai (Maison de la Recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle)
MATINEE
9h15 Accueil par Laurent Creton, président du Conseil Académique de la Sorbonne Nouvelle
Des mots et des formes
9h30 Jérôme Cabot : « Les incipit de chapitre dans Belle du Seigneur »
10h Marc Hersant, « Y a-t-il un narrateur dans Belle du Seigneur ? »
11h Baptiste Bohet : « L’amour en quantité : une approche textométrique de Belle du Seigneur »
11h30 Sylviane Louzoun : « Les images dans Belle du Seigneur, étude stylistique »

APRES-MIDI
Tragique, comique et dérision
14h00 Odette Varon-Vassard, « Belle du Seigneur : roman de l’impossible »
14h30 Carole Auroy, « Le tragique et la pitié dans Belle du Seigneur »
15h Anne-Marie Paillet, « L’humour du prochain : prière et dérision »
15h30 Antonia Maestrali : « Belle du Seigneur : roman de l’ennui ? »
Aspects éditoriaux
16h30 Philippe Zard, Une nouvelle édition pour Belle du Seigneur (Gallimard, « Quarto »)

Samedi 26 mai (Censier, salle Las Vergnas)
MATINEE
9h15 Accueil
Approches intertextuelles et intermédiales
9h30 Anna Maria Bielak, « "Je suis votre terre et vous êtes mon maître et laboureur" Solal et Sabbataï Tsevi »
10h Alain Schaffner, « “Pas du tout son genre” : Belle du Seigneur et Belle de jour  »
Etudes de genre
11h Joëlle Zagury, « La masculinité de Solal, un pis-aller ? »
11h30 Julie Lemaire, « “Faire genre” : les stéréotypes de genre dans Belle du Seigneur »

APRES-MIDI
Etudes postcoloniales
14h Alexia Zilliox, « Solal est l’Autre : les études postcoloniales dans Belle du Seigneur, une introduction »
14h30 Valéria Dei, « Les Valeureux à l’éclairage du mimicry »
Humanités médicales, anthropologie
15h00 Anaëlle Touboul, « Solal est-il un pervers narcissique ? De la déconstruction des clichés psychopathologiques dans Belle du Seigneur »
15h30 Marina Davies, « Imaginaire culturel et culture imaginaire : revirements anthropologiques dans Belle du Seigneur  »

COMITE D’ORGANISATION
Carole Auroy, Jérôme Cabot, Alain Schaffner, Antonia Maestrali, Daisy Politis, Claire Stolz, Philippe Zard